Page 7 - Bulletin n°77
P. 7

ham  avec  Sarah  dans  Deutéronome   2012  Monothéisme  du  Décalogue  et
        27:22 voir notre article AJLT sur « les   judéo  idolâtries  postérieures  M.d.j.p.
        liaisons interdites » 4 avril 2011).   20 juin 2012 pages 31 et suiv.).

        C)  Enfin,  pour  mieux  comprendre  ce   II  -  Venons-en  maintenant  aux  dix
        qui  va  suivre,  il  faut  nous  replonger   plaies en elles-mêmes
        dans  cette  civilisation  égyptienne  de
        l’époque.  Sur  ce  point,  j’ai  beaucoup   En  cet  autre  éclairage,  les  dix  plaies
        appris  d’une  remarquable  exposition   visent  d’abord  à  démontrer  que  les
        au Grand Palais « Les trésors englou-  dieux égyptiens ne sont que fantoches.
        tis  d’Alexandrie  »  laquelle,  grâce  à   Seul l’Eternel d’une unicité et abstrac-
        l’archéologie sous-marine de récupéra-  tion absolue est le seul et unique pos-
        tion  d‘objets  de  la  vie  courante,  avait   sesseur  et  maître  exclusif  de  cet  uni-
        bien  montré  en  détails  combien  le   vers  et  donc  ces  plaies  ont  aussi
        moindre  des  petits  gestes  quotidiens   comme  but  de  faire  la  démonstration
        des égyptiens d‘époque, et le moindre   de  la  supériorité  absolue  de  l’Eternel,
        de leurs objets était chacun corrélé à la   seul  existant  sur  les  croyances
        protection spécifique d’animaux - dieux   d’époque de facticité et de vanité. Sont
        dont chacun dictait « au millimètre » et   ainsi décrédibilisés :
        en  carcan  psychologique,  leur  rythme
        de vie, et ce, depuis leur lever jusqu’à   1) Le dieu soleil
        leur  coucher.  D’aucuns  diront  qu’il  n’y   Ce prétendu dieu soleil est vaincu par
        a là rien de bien nouveau sous le so-  la  plaie  de  l’obscurité  («  il  y  eut
        leil, car ce n’était, somme toute et sous   d’épaisses   ténèbres   durant   trois
        une autre forme, que l‘équivalent de la   jours  »  Exode  10,  21-29).  Par  là
        mythologie  idolâtre  gréco-romaine  si-  même,  la  Torah  nous  prépare  à  la
        milaire  de  croyance  en  des  «  demi-  suite  et  au  début  des  Tables.  Nous
        dieux  et  assimilés  »  mais  en  simple   pourrons ainsi lire avec plus d’attention
                   variante,  ou  que  sont   dans  le  décalogue  (Exode  20,  4)  «
                   maintenant,  en  leur  toute   Vous  ne vous  ferez  aucune  représen-
                   stricte   équivalence   et   tation  matérielle  («  fessel  »)  ni  de  re-
                   simple  transposition  inté-  présentation intellectuelle (« tmouna »
                   grale  dans  la  civilisation   qui vient de la même racine qu’Amen,
                   occidentale,  la  croyance   ou Emouna, c’est à dire le support de
                   idolâtre  aux  «  saint  pa-  croyance  abstraite,  la  superstition)  de
        trons  »,  auxquels  sont  dévolus  des   tout ce qui est dans les cieux. (Ba cha-
        cultes,  chaque  patron  étant  l'exact   mayim).  Cette  dialectique  extensive
        substitut  rapporté  d’un  demi-dieu  ro-  précède la règle déduite par Hillel l’an-
        main ayant eu la même fonction, ou de   cien « Miprat li klal » : c'est à dire partir
        même  la  croyance  idolâtre  chrétienne   d’un exemple précis pour créer ensuite
        aux  anges  et  aux  esprits  occultes,   une  règle  générale.  Donc,  à  partir  du
        croyance  reprise  à  leur  compte  tout   soleil vaincu par les ténèbres, on abou-
        autant  idolâtre  par  bien  des  rabbins   tit à « tout ce qui est dans les cieux ».
        déviants du Talmud (pour tous extraits   Est-ce à dire que la croyance au pou-
        des  nombreux  paganismes  talmu-    voir  des  objets  célestes  a  disparu  de-
        diques  référencés,  voir  ajlt.com,  ban-  puis  ?  Il  n’en  est  rien.  Ainsi  dans  le
        deau  culture,  rubrique  études  année   verset du psaume repris dans le sidour




                                          7
   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12