LA CULTURE...UN OUTIL CONTRE L'ANTISEMITISME......

Vu -Lu






ENFANTS JUIFS A LECTOURE * 1939 - 1945
De Geneviève COURTES-BORDES
Editions Gascogne (SEP 2010)

«En ces moments de prix littéraires, vient de paraître un très intéressant ouvrage sur les enfants juifs à Lectoure pendant la dernière guerre.

Particulièrement bien argumenté, fruit de longues et patientes recherches, illustré de nombreux documents : l'auteure, enseignante en histoire qui, avec son époux Georges, Conseiller Général, Président de l'Association Archéologique, Historique, Littéraire et Scientifique du Gers, tous deux militants de la LICRA du Gers, avait organisé, en 2008, à Auch, un remarquable colloque sur les familles juives dans le Gers entre 1939 et 1945.

Au fil des pages, on entre dans l'intimité, les craintes, mais aussi, les moments de répit des familles originaires de l'est, pourchassées parce que juives. L'amitié entre les enfants Starkhaus et Judkowski, les pérégrinations de la famille Wolf, partie de Metz pour Poitiers, Auch, Lectoure, Nice, Barcelonnette, le camp de Borgo San Dalmazzo, et finalement Auschwitz, via Drancy. Mais surtout, leur arrivée et leur vie à Lectoure, pittoresque commune du Gers, patrie du Maréchal Lannes où s'étaient déjà réfugiés, avant la guerre, des espagnols et des italiens.

Aux côtés des persécutions que l'on peut imaginer entre les lignes, des actes admirables: la petite Johanna Schwarz, cachée par les religieuses de Sainte-Chrétienne, des gendarmes vinant prévenir la famille Weissmann, la veille de la rafle du 24 février 1943, l'Archiprêtre Arthur Sentex qui sera fait Juste des Nations lors de la cérémonie du 16 décembre 2010, le rôle prépondérant des enseignant(e)s dans le sauvetage des enfants, des médecins, le Maire Jules de Sardac, des familles laissant leurs portes ouvertes, prêtant leur nom pour recevoir du courrier, . . .

Le mérite de Geneviève Courtes-Bordes, c'est ce travail de Mémoire sur un pan mal connu de la guerre et des persécutions: il importait que cela soit connu et que soit reconnu le Gers comme terre d'accueil.

Daniel Raab

 

Droits de reproduction réservés AJLT 2013