LA CULTURE...UN OUTIL CONTRE L'ANTISEMITISME......

Vu -Lu






A travers le feu
De Zosia Goldberg
aux éditions Le Cherche Midi

Extrait de la préface de Paul Auster Varsovie, 1939 : «Tu mourras parmi les gentils ! » Telle est la malédiction proférée au milieu du ghetto par un homme à l'encontre de la jeune Zosia Goldberg, sous prétexte qu'elle ne parle pas le yiddish.
Plutôt que de prendre cela comme un mauvais sort, Zosia y entend un message de la destinée. Six ans plus tard, à la fin de la guerre, Zosia est toujours de ce monde. Elle a tout perdu : ses proches, ses amis, son monde. Elle a survécu à tout, elle est passée « à travers le feu », elle a échappé à l'Holocauste. « À plusieurs reprises, elle reçut l'aide de soldats allemands, remarque Paul Auster dans sa préface. Tout ça contredit ce que l'on croit savoir sur l'Allemagne en guerre, et si l'on y ajoute les histoires de juifs trahissant d'autres juifs, on comprend que l'image en noir et blanc que nous avons généralement de l'Holocauste puisse se dissoudre en un gris plus angoissant encore»

Expérience d'une folie humaine sans nom et récit bouleversant d'une lutte pour la survie au quotidien, "À travers le feu » est également le portrait d'une héroïne ordinaire, d'une énergie hors du commun, toujours en résistance, n'abandonnant jamais. « Elle n'a pas craqué, écrit Paul Auster, qui se demande dans sa préface, pourquoi certains ont survécu alors que des millions d'autres sont morts, et je pense que c'est là son exploit le plus extraordinaire. Aussi grand, sinon plus grand encore, que le fait extraordinaire de sa survie. »


Droits de reproduction réservés AJLT 2013