Qui sommes nous ?
Judaïsme libéral - Historique...

1. Sur quels points vous différenciez-vous des communautés dites « orthodoxes » et notamment des communautés consistoriales ?


Nous accordons une grande importance à la responsabilité individuelle, par la même nous acceptons une hiérarchisation des mitzvot en fonction de leur contenu moral, éthique et symbolique. 
L'accomplissement et la compréhension des mitzvot sont indissociables. Cela nous amène à une grande tolérance et ouverture d'esprit nous permettant d'adapter un enseignement plusieurs fois millénaire à un contexte historique et social en évolution.

En pratique, nous sommes tous des Juifs orthodoxes, certains dans une approche traditionaliste et orthopraxe, nous dans une approche progressiste tant au niveau théologique que pratique.
La différence repose sur la définition de la REVELATION.


Question de la Révélation :

  • Traditionaliste : Elle fut globale, de Dieu à Moïse sur le mont Sinaï et tout ce qui est considéré comme constitutif de la Tradition" découle de cette source, la Torah écrite comme la Torah orale
  • Progressiste : Dieu a communiqué à Moïse un message, la Torah en est le reflet et le fondement de toute la Tradition. Les écrits rabbiniques sont des références non-normatives qui ont évolué au cours des siècles.

Les évolutions :
Au sein de ces deux courants, différentes sensibilités s’expriment et de nombreuses nuances existent. Voici quelques exemples :

  • Les mitzvot sont les mêmes, y compris les mitzvot post-bibliques (lumières du Chabbat, Hanoukah, Pourim...) mais les modalités d'application évoluent.
  • Le rituel est évolutif (choix des textes, rédemption en place de rédempteur, inclusion des femmes, non-retour aux sacrifices, inclusif...)
  • Egalité des droits et des devoirs hommes / femmes - Les femmes sont dans nos communautés les égales de hommes, et peuvent entre autres, monter à la Torah et devenir Rabbin.
  • Pas de différence entre Cohen, Levi et Israël,
  • Abandon des règles d'impureté.
  • Inclusion des enfants de couple exogame et approche positive concernant la conversion. Au plan personnel, nous reconnaissons la transmission tant matrilinéaire que patrilinéaire, et à condition que l'enfant reçoive une véritable éducation religieuse juive ; nous avons également une attitude bienveillante à l'égard des candidats à la conversion même dans le but d'un mariage ou pour le cas du parent non-juif d'un couple ayant déjà des enfants.