LA CULTURE...UN OUTIL CONTRE L'ANTISEMITISME......
Mémoire

Yves Duteil : La chanson des justes

Il a accompagné mon adolescence, puis a pris, aussi, mes enfants par la main pour les accompagner un peu plus loin.  Sa poésie mise en musique est douce et forte.
il n'y a pas besoin de hurler pour dire sa douleur, ni même se taire. Entre les deux il y a un chemin et Yves Duteil en a fait sa voie.
Yves Duteil dénonce, sans éclat, l'antisémitisme qui sévit actuellement en France en ces termes  " Je ne pensais pas que je vivrais, à mon tour, l'antisémitisme".
En référence à son aïeul, Le Capitaine Dreyfus, dont il est le descendant direct, son petit-neveu, maire d'une petite ville en Seine-et-Marne, il connait  les tenants et les aboutissants de l'accusation gratuite et la valeur des mots. Il sait où peuvent mener les clichés, les aprioris, les caricatures, ils mènent à l'humiliation puis à la mort.
Pas besoin d'être juif pour le comprendre, il suffit d'être un homme de bon sens, animé de l'amour des hommes . Il n'est pas naïf. Ces mots se disent dans un souffle, il faut être à l'écoute.
Quand il dit: " Il faut de la force pour vivre en harmonie.", C'est que la paix demande de l'effort elle n'est pas le résultat de bons sentiments, mais d'un esprit volontaire.
C'est peut-être cet esprit qui est absent aujourd'hui en France.
Lors de son concert Yves Duteil a rendu hommage au Capitaine Dreyfus, et également aux Justes.
La  chanson des Justes a fait pleurer la salle, sans bruit.
Les images de la Shoah décrites  par Yves Duteil, ont plus de puissance que les images elles-mêmes. Elles ravivent la mémoire collective dans un murmure.
Celui qui sauve une étoile éclaire l'univers entier dit-il ....Celui qui sauve un homme sauve le monde.
La poésie au service du bien. C'est Yves Duteil.

Claudine Douillet


 

Droits de reproduction réservés AJLT 2013